Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com

Fichier hébergé par Archive-Host.com


-->

.

Pom_Monsieur_Le_Piqueur
.

Si cet homme avait un nom, je ne l'ai jamais connu ou bien ma mémoire
ne me permet pas de m'en souvenir.
Moi, je l'appelais "Monsieur Le Piqueur". Quel drôle de nom, n'est-ce pas ?
Je lui avais donné ce nom car ce monsieur avait pour tâche de ramasser les papiers
de la cité qui avaient été jetés et abandonnés à terre. Pour cela, il s'aidait
d'une canne en fer dont l'une des extrémités était très pointue. Il piquait et
transperçait les papiers qu'il mettait ensuite dans son panier d'osier qu'il portait
en bandoulière. Bien pratique pour ramasser sans se baisser !...

Lorsque j'ai rencontré Monsieur Le Piqueur pour la première fois, je n'avais que 4 ans.
J'avais été fascinée par ce vieil homme solitaire et silencieux. Je trouvais son métier noble.
Cela va vous paraître curieux vu l'âge que j'avais mais nous avions fait connaissance.
A chaque fois que je sortais avec Maman, nous allions, à ma demande,
à sa rencontre. Petit à petit, la confiance s'est installée entre
mes Parents et ce Monsieur pour ma plus grande joie car dès cet instant, ils ont
pu me laisser sans crainte en compagnie de mon nouvel Ami. Parfois notre rencontre
durait plusieurs heures d'affiliées. Nous étions très peu bavards. Nous échangions
de temps à autre des sourires. Quel bonheur ce Monsieur Le Piqueur !

Nous avancions ensemble, en silence, vers les papiers que nous capturions sans hésitation.
Parfois, il fallait faire vite car le vent les chassait plus loin.
Monsieur Le Piqueur me disait : "Vite, vite, celui-ci s'échappe !"
Alors je courrais derrière et je le rapportais à Monsieur Le Piqueur
comme un trophée. Je m'amusais et je devais amuser Monsieur Le Piqueur. Quoiqu'il en soit,
je sais qu'il appréciait ma compagnie autant que j'appréciais la sienne.
Était-il marié ? Avait-il des enfants ? Où habitait-il ? Toutes ces questions
n'auront malheureusement aucune réponse.

Un jour, Monsieur Le Piqueur se baissa et ramassa une assiette plate qui avait
la couleur de l'herbe. Quelle découverte ! Il me l'offrit et il me fit promettre
d'en prendre soin et de la garder bien précieusement en souvenir de lui.
En prenant l'assiette qui me tendait, je lui en fis la promesse. Je crois bien
que c'est la première promesse que j'ai pu faire à une grande personne. Et voilà !
Plus de cinquante années ont passé depuis cet instant et savez-vous quoi ?
Je suis toujours en possession de l'assiette plate verte.
Cette histoire est authentique et souvent je pense à Monsieur Le Piqueur.
Je ne sais pas à quel moment je ne l'ai plus vu, qu'il a disparu de ma vie mais
ce que je sais est que durant toute mon existence, il m'a manquée et il me manque encore.

.

Monsieur_Le_Piqueur_03

 



bonne_journee

Posté par Loarig à 00:00 - Famille 01 - Commentaires [0] - Permalien [#]